Hochelaga-Maisonneuve en mode « urgence mesure hivernale »

Montréal, le 9 décembre 2019 – Le CAP St-Barnabé et CARE Montréal, deux organismes de première ligne situés au cœur du quartier Hochelaga-Maisonneuve, s’organisent pour offrir aux femmes et aux hommes itinérants des espaces chauds, sécuritaires et bienveillants pour qu’ils puissent traverser l’hiver en toute dignité.

Le CAP St-Barnabé, au service des plus démunis depuis presque 30 ans

Depuis le 2 décembre et jusqu’à la fin de l’hiver, le refuge du CAP St-Barnabé, situé au 1475 avenue Bennett, est ouvert de 17 h à 7 h 30 du lundi au dimanche et accueille jusqu’à 16 hommes et 14 femmes. La priorité d’accès est donnée aux personnes de plus de 65 ans et aux nouveaux utilisateurs. Au refuge, on trouve non seulement une écoute et un soutien bienveillant, mais aussi un espace d’accueil agréable, des vêtements de rechange, un bon repas, une douche chaude, un lit confortable et la possibilité de faire laver ses vêtements. En 2018-2019, c’est plus de 5000 personnes qui ont pu passer la nuit au chaud. En journée, le CAP offre aussi un espace de répit pour les femmes en situation de précarité, qui peuvent alors prendre une douche, se restaurer, dormir, laver leurs vêtements et recevoir du soutien individuel, si elle le souhaite. Le répit est ouvert de 10h30 à 15h30, du lundi au vendredi.

CARE Montréal, la halte-chaleur d’Hochelaga-Maisonneuve

Situé dans une église au 3674 rue Ontario-Est, la halte-chaleur de Care-Montréal va permettre de compléter l’offre d’hébergement d’urgence dans le quartier durant la période hivernale. Ouverte du lundi au dimanche de 18 h à 7 h, cette halte-chaleur est un lieu d’accueil mixte, qui accepte tout le monde sans discrimination, même les personnes itinérantes accompagnées de leurs animaux de compagnie. « L’accueil inconditionnel peu importe l’état ou la situation de la personne est un premier pas vers la réinsertion », explique Michel Monette, fondateur de CARE Montréal. L’organisme, qui est ouvert depuis le 15 novembre 2019, offrira des services jusqu’au 15 avril 2020 et peut accueillir dans son dortoir jusqu’à 35 personnes. Il est possible d’y prendre une douche, un bon repas et d’y recevoir une écoute bienveillante.

La navette CAP-CARE, une bonification à l’offre de service d’hébergement d’urgence du quartier

Cette année, un service de navette, porté conjointement par le CAP St-Barnabé et CARE Montréal, sillonnera les rues du quartier Hochelaga-Maisonneuve du lundi au dimanche de 17h à minuit, et invitera les personnes sans-abri à monter à bord pour se réchauffer, ainsi que se rendre en sécurité vers le refuge du CAP et la halte-chaleur de CARE. La navette conduira également les personnes à l’unité de débordement située au pavillon Ross Memorial à l’ancien hôpital Royal-Victoria et servira aussi aux transports des femmes itinérantes dans des centres d’hébergement. « Le quartier Hochelaga-Maisonneuve est suffisamment excentré pour que tu sois pris ici tandis que le refuge est complet. La navette CAP-CARE va nous permettre d’arrimer nos services avec ceux de CARE et des autres hébergements d’urgence afin de conduire rapidement les personnes aux endroits où il reste de la place et leur sécuriser une nuit au chaud» soutient Sara Vassigh, codirectrice générale du CAP St-Barnabé.

-30-

À propos du CAP St-Barnabé et de CARE Montréal
Pour plus de renseignement, nous vous invitons à consulter les sites : https://www.capstbarnabe.org/ https://www.facebook.com/caremontreal
Source: Michelle Patenaude, coordonnatrice clinique, 514 251 2081 poste 208, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Hochelaga-Maisonneuve se mobilise pour la persévérance scolaire !

Du 17 au 21 février 2020 auront lieu les Journées de la persévérance scolaire. Mais qu’est-ce que la persévérance scolaire ? La persévérance scolaire vise à encourager la poursuite d’un programme d’études en vue de l’obtention d’un diplôme ou d’une qualification. 

Un environnement propice, des modèles positifs et inspirants, un réseau de soutien et des services de qualité (santé, services de garde, bibliothèques, parcs, aires de jeu, écoles, centres communautaires, etc.) contribuent au bon développement des jeunes (http://www.journeesperseverancescolaire.com).

Nos gestes, un + pour leur réussite

Le thème de cette année vise à rappeler que les liens tissés avec un enfant, un adolescent ou un jeune adulte sont autant de chemins pour les aider à atteindre leur plein potentiel simplement en étant présent, en les écoutant, en démontrant de l’intérêt dans leurs projets, en soulignant leurs efforts et leurs réussites et en les encouragent dans les moments plus difficiles.

« Souligner leurs bons coups », « Les encourager », « Leur tendre la main », « Les aider à s’organiser » : des gestes simples qui ne nécessitent pour être posés que nous-même et notre intérêt envers les jeunes.

En quête d’idées pour vous afficher ?

Pour vous soutenir dans ce rôle, des outils et des moyens de participation sont mis à disposition sur le site Internet des Journées de la persévérance scolaire. Utilisez-les sans modération, et soyez créatifs !

Faites connaître vos actions !

Vous organisez une activité ? Vous posez des gestes au quotidien qui encouragent la persévérance scolaire ? Démontrons que Hochelaga-Maisonneuve est très mobilisé!

  • Inscrivez le tout ici ! Inscrire vos activités, même celles que vous faites tout au long de l’année, permet :
    • D’avoir une idée de la mobilisation de notre quartier et de Montréal dans son ensemble;
    • D’inspirer d’autres organismes de vos supers idées;
    • De faire la promotion de nos actions et peut-être amener les journaux locaux à en faire la promotion à leur tour – plusieurs journaux locaux consultent le site de RRM et recherchent les mobilisations ! Également, RRM sollicite les journaux locaux et les invite à consulter le tableau des actions de mobilisation.

Pour Hochelaga-Maisonneuve, on vise 50 activités / actions. Soyez du nombre !

Ensemble, faisons d’Hochelaga-Maisonneuve un quartier qui soutient la persévérance scolaire !


Les membres du Chantier Promotion et Valorisation de la persévérance scolaire :

Samuel Augustin (Carrefour Parenfants)
Brigitte Crevier (YMCA Hochelaga-Maisonneuve)
Martin Deslandes (GCC La Violence !)
Mohamed Benali (REVDEC)
Camille Martel (REVDEC)
Alexandra Tanguay (Carrefour jeunesse Hochelaga-Maisonneuve)
Isabelle Rodrigue (Je Passe Partout)

Image: École photo créé par jcomp - fr.freepik.com

 

200 portes HM présente les effets de son plan d'action concerté pour les 0-17 ans

Courriel valorisation 3


Le regroupement 200 portes Hochelaga-Maisonneuve, qui représente une quarantaine d’organismes communautaires du quartier, a dévoilé l’évaluation des effets de son plan d’action concerté pour les jeunes de 0 à 17 ans le 10 décembre dernier. Plusieurs représentants d’organismes et de fondations étaient présents pour prendre connaissance des résultats. De 2015 à 2018, plus de 40 organismes se sont mobilisés, 100 actions ont été réalisées et 800 000$ ont été investis dès la première année dans le quartier pour les jeunes de 0 à 17 ans et leurs familles.

L'IMPACT COLLECTIF DES ORGANISMES COMMUNAUTAIRES

Selon l’évaluation, le travail collectif des organismes communautaires porte ses fruits dans le quartier. On dénote une augmentation des pratiques de collaboration des partenaires. Les organismes ont plus de facilité à rejoindre les familles et répondre à leurs besoins. Les parents se sentent davantage soutenus dans leur rôle. Les enfants ont plus d’opportunités de vivre des moments de fierté et d’accomplissement au sein des ressources et organismes du quartier. Ils sont également mieux informés des ressources et ont un fort sentiment d’appartenance au quartier.

DES PROJETS FRAGILISÉS

Les actions mises en place dans le cadre du plan d’action ont été soutenues financièrement par les programmes de la Direction de la santé publique SIPPE et MVF-J, ainsi que par Avenir d’enfants et Québec en Forme. Depuis 2015, les bailleurs de fonds diminuent graduellement leur soutien aux actions collectives des organismes. Le financement en provenance d’Avenir d’enfants prendra fin au cours des prochains mois, Québec en Forme est terminé depuis 2018 et le quartier fait face à des coupures de plus de 50% en provenance des programmes de la Direction de la santé publique. L’enveloppe est donc passée à plus de 800 000$ en 2015 à 397 000$ cette année et diminuera à 287 000$ en 2020-2021.

DES BESOINS TOUJOURS PRÉSENTS

Bien que les conditions de vie des familles d’Hochelaga-Maisonneuve s’améliorent, encore beaucoup d’enfants et de jeunes ont des besoins criants dans le quartier. Selon la récente enquête québécoise sur le développement des enfants à la maternelle, 33,5% des enfants vivent de la vulnérabilité dans au moins un domaine de développement à la maternelle, ce qui est largement supérieur à la moyenne montréalaise. 39,8% des familles sont immigrantes, mixtes ou composées de résidents non permanents et près du quart des familles vivent sous le seuil de faible revenu après impôt. Les organismes du quartier constatent également une augmentation de l’utilisation des services voués à la sécurité alimentaire et rencontrent de plus en plus de familles prises avec des problèmes liés à la santé mentale et l’anxiété.

L’IMPORTANCE DE POURSUIVRE LE TRAVAIL COLLECTIF

L’évaluation de la démarche et les récentes statistiques démontrent l’importance de poursuivre le travail collectif des organismes communautaires d’Hochelaga-Maisonneuve. C’est dans ce contexte qu’ils se joignent aux instances en petite enfance pour maintenir le dynamisme et la capacité d'agir de la concertation à Montréal avec la fin du financement d'Avenir d'enfants. Dans les prochains mois, deux plaidoyers pour maintenir le travail de proximité et la coordination de la concertation seront envoyés aux bailleurs de fonds et au gouvernement. L'objectif est de soutenir l'action concertée à long terme et de façon stable.


rapportsynthèseCover plaidoyerAC plaidoyerTP

 

La Cantine pour tous à l'école St-Clément!

Saviez-vous que le Canada était le seul pays du G7 à ne pas offrir de programme de dîners scolaires dans les écoles primaires?
En tant qu’organisme de bienfaisance, l’objectif de la Cantine pour tous est de créer un mouvement national pour que tous les enfants du Québec aient accès à des repas scolaires.

L’école St-Clément dans Hochelaga-Maisonneuve est une des trois premières écoles au Québec à profiter du programme de repas universels de la Cantine pour tous dans les écoles : les parents de l’école peuvent désormais commander des repas sains préparés par un traiteur-social local, le Traiteur BIS, en participant à la hauteur de leurs moyens (à partir de 1$).

Ces derniers jours, Radio Canada et le Devoir ont parlé du modèle de la Cantine pour tous et de l'école St-Clément, ainsi que du programme à Terre-Neuve dont la Cantine pour tous s’inspire !

Des questions ?

Contactez Eva Muratore, agente de développement
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve
1691 Boulevard Pie-IX,
Montréal, QC H1V 2C3, Canada
514-523-5395
administration@ltqhm.org

Crédit photo: Dominic Morissette