Une assemblée citoyenne dans le cadre de la campagne d'actions locales en réaction à l'austérité

Communiqué de presse
Pour publication immédiate


Pour consulter la version PDF, cliquez ici.

Une assemblée citoyenne dans le cadre de la campagne d'actions locales en réaction à l'austérité



Hochelaga-Maisonneuve, le mercredi 18 mars 2015


MONTRÉAL - Le Comité de défense de droits de La Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve (LTQHM) invitait hier la population du quartier à une première assemblée citoyenne sur les impacts de l'austérité.

Comment définit-on l'«austérité»? Comment est-ce que ces politiques économiques affectent-elles la qualité de vie de nos concitoyens? Comment est-ce que ces modifications affecteront la vie démocratique et la justice sociale? Voici le point de départ sur lequel ont échangé les participantEs à l'assemblée d'hier afin de dégager de cette rencontre des points communs et des solutions pour le quartier.

Pour ce faire, nous avons organisé deux ateliers où la trentaine de participantEs présentEs étaient rassembléEs en trois groupes de discussion pour favoriser les échanges et les débats et finalement, un consensus. Ils devaient donc, dans un premier temps, définir l'austérité pour ensuite, identifier les impacts de celle-ci.

En terme d'impacts de l'austérité, les participantEs ont identifié ce qui les affectent au quotidien et ont imaginé les conséquences à plus long terme. Au jour le jour, la hausse des tarifs et la précarisation touchaient l'ensemble des participantEs. À moyen terme, les pertes de contre-pouvoir des citoyens et de certains espaces démocratiques étaient décriés, sans oublier la diminution de qualité dans les soins de santé et en éducation pour mentionner que ces deux enjeux.

Pour nous aider dans cette démarche de réflexion, Michel Roy, directeur général de LTQHM, nous a présenté les grands moments d'actions citoyennes du quartier pour nous rappeler que la communauté d'Hochelaga-Maisonneuve s'est toujours mobilisée dans une perspective de justice sociale. Michel Roy a d'ailleurs conclu en soulignant que «L'ensemble de ces luttes sociales a permis à la société et aux groupes communautaires d'avancer. Entre autres par la mise en place de rapport de force auprès du gouvernement au même titre que d'autres groupes de pression. Un long processus collectif pour se donner des outils d'intervention.»

Pour conclure la soirée, Jeannelle Bouffard, porte-parole du Comité de défense de droits est revenue sur les cinq revendications de La Table et a rappelé les différentes activités à venir dans le cadre de la campagne «Hochelaga-Maisonneuve réagit à l'austérité».

Ainsi La Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve défend les cinq revendications suivantes :
➢ un réinvestissement massif dans les services publics et les programmes sociaux ;
➢ une gratuité et l'accès aux services publics et s'oppose à la tarification et à la privatisation ;
➢ le maintien et le développement des espaces de concertation et des lieux démocratiques pour la
société civile ;
➢ une fiscalité plus juste et ;
➢ un développement où l'humain et l'environnement priment sur la recherche de profits.

C'est donc dans ce contexte que le Comité défense de droits invite la population à réagir à l'austérité et de participer aux prochaines actions qu'il organise :
➢ 8 avril : assemblée post-budgétaire à 18h30 au Pavillon d'éducation communautaire ;
➢ 10, 20, 30 des mois de mars et avril de 13h00 à 13h15, tous et toutes sont invitéEs à faire du bruit ;
➢ 1 mai : grève sociale.



-30-


Pour informations supplémentaires :
La Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve
Dominic Morissette
Agent de communication
Téléphone: (514) 523-5395, poste 200

La Table de quartier Hochelaga-Maisonneuve
1691 Boulevard Pie-IX,
Montréal, QC H1V 2C3, Canada
514-523-5395
communication@ltqhm.org